mercredi 12 juin 2019

L'hospitalité de Nuit


A la fin du XIXe siècle, pour l’indigent, le vagabond, pour le pauvre hère qui n’a plus rien, pour l’homme jeté à la rue par la misère, il y a à Paris deux refuges municipaux qui peuvent accueillir un peu plus de 400 hommes : le refuge Benoit-Malon, 107 quai de Valmy créé en 1895 et géré aujourd’hui par la Croix Rouge, et le refuge Nicolas Flamel, 67-69 rue du Château-des-Rentiers. La ville de Paris a construit également un foyer pour femmes, rue George-Sand. Il dispose de 90 lits et de 20 berceaux pour les enfants. A partir de 1878, une oeuvre privée va jouer un rôle considérable dans l'accueil des sans-abri à Paris : l'Oeuvre de l'Hospitalité de Nuit. 

Voir l'exposition

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

L'invention du foyer de jeunes travailleuses

Voir l'exposition